Histoire de France Tintamarresque



Préface

gravure histoire de france jetee a la figureCe n'est pas un sentiment de légitime orgueil, et surtout un espoir vivace de voir le public couvrir d'or notre oeuvre, que nous posons aujourd'hui la première pierre de cet immense édifice, dont la conception seule nous a causé plus de nuits d'insomnie que n'auraient pu le faire ensemble des phalanges de punaises, à jeun depuis six mois d'hiver.

Nous ne sommes certainement pas dans l'intention de traîner dans la boue Tite-Live, Mézeray, Anquetil, Meissas et Michelot, Thiers, le père Loriquet, et tant d'autres de nos devanciers, qui ont trempé d'innombrables douzaines de gilets de flanelle à farfouiller dans les annales de notre cher pays.

Tous ces historiens ont, il est vrai, fait preuve de beaucoup de bonne volonté; mais leurs efforts ont été rarement couronnés de succès.

Nous avons eu la douleur de constater, chez chacun d'eux, des erreurs si énormes dans les faits eux-mêmes et dans leur interprétation, que nous nous sommes écrié un beau matin :

- ça ne peut pas durer comme ça !



Plus...

Dans les autres pages du site, quand vous verrez ce titre, il y aura en-dessous des sites consacrés à l'histoire comme wikipédia ou le forum Histoire-Passion. Vous pourrez atteindre directement la section en rapport avec la page.

gravure armure epee bouclier heaumePour que nos lecteurs puissent suivre avec fruit l'enchaînement des faits qui constituent l'histoire de notre nation, nous commencerons notre travail en mettant sous les yeux un examen sommaire de la situation des Gaules avant leur envahissement par les Francs.

orchestre gravure bouffon tromblon flute trompette triangleNous leur signalerons surtout, avec un soin tout particulier les côtés les plus saillants des moeurs, us, coutumes et caractère des Gaulois, afin qu'ils puissent se rendre compte par quelles suites de bouleversements terribles et d'améliorations successives ce solide gars aux muscles d'acier, à l'oeil vif et impétueux, ce rustique et redoutable guerrier, couvert de peaux de bêtes, et bravant le chaud, le froid, la neige et le vent, est devenu en deux mille ans le cocodès myope et déjeté, qui porte des cols carcans, des pet-en-l'air stupides, s'enrhume par le trou de serrure, et entretien des grues de féeries.

Nous nous efforcerons, non seulement de narrer avec exactitude les nombreuses péripéties de notre épopée, mais encore d'analyser, au point de vue du progrès et de la philosophie, ces renversements, ces règnes, ces agitations, qui nous ont conduits petit à petit, heure par heure, de la cueillette du gui sacré par les druides à l'invention des Suivez-moi jeune homme et de la revalescière du Barry.

Trois accords en ré bémol, et trémolo prolongé à l'orchestre...

Suite: Les gaulois avant les francs